Chronique

Vélo vs Voiture #3

Sans voiture, semaine 3 (10 oct/ 16 oct 2016)

« Le rythme est acquis. Mes amis-voisins prennent le relais pour la petite famille le matin puis de temps en temps le soir. Les jours sont plus courts, le soleil tarde à se lever au moment de partir, nous sommes moins visibles et le matin, les gens semblent bien pressés… Les voitures roulent vite, les files de voitures s’allongent au rond-point. Le stress est parfois même palpable, c’est à celui qui passera le premier… N’avoir à être vigilante que pour ma petite personne me convient vraiment et allège mes trajets.

De nouvelles questions apparaissent : comment éviter ce gros gilet jaune que j’endosse comme un sac qui ne me sied pas du tout ?! Question bien féminine certes, mais question dans mon essentiel du moment…

Alors j’opte pour un sac à sac réfléchissant qui sied parfaitement à la sacoche gauche de mon vélo ! En l’installant correctement, mes feux sont visibles et moi davantage.

Les jours sont toujours aussi beaux, je me régale de ce privilège. Je me surprends à ressentir une once de regrets d’avoir sollicité un accompagnement au marché un matin et de n’avoir pas pris simplement mon vélo pour rouler jusque là-bas. Je serais alors revenue moins chargée, j’aurais agi en deux temps comme je le fais habituellement.

Ne pas prendre mon vélo ce jour-là me… manque ! Suis-je devenue addict 😉 ? Physiologiquement, ce qui me met en joie de circuler à vélo crée assurément un état que je souhaite retrouver régulièrement. C’est le principe de l’exercice physique, même pratiqué à petite dose…

Je savoure bien évidemment ces présences automobiles ponctuelles à d’autres moments… Deux jours plus tard, un déplacement en voiture m’évite avec bonheur de calculer la grosseur et les contenances des achats effectués. Quel confort… Merci !

Je me sens prête à affronter un ciel plus nuageux, voire pluvieux, c’est logiquement la prochaine étape ! Heureuse d’avoir retrouvé un vieux pantalon de cuir au cas où… Celui dont je n’arrivais pas à me séparer sans l’avoir mis depuis quinze ou vingt ans. Etait-il en attente de ce jour 😉 ? Heureuse également d’avoir retrouvé ces dernières années ma taille de l’époque… Reste encore la question du manteau… »

Partagez, aimez, suivez ce blog (bouton « suivre ») et recevez chaque mardi et chaque jeudi un nouvel article de cette chronique : La liberté amoureuse d’être Soi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s