Chronique

Aujourd’hui, je suis cycliste #1

Sans voiture, semaine 1 (26 sept/ 2 oct 2016)

Aujourd’hui lundi 26 septembre 2016, c’est acté. Je suis cycliste… Mon défi se concrétise, un an sans voiture… Quelle légèreté, quelle joie découlent de ce lâcher-prise !

Je me sens réellement libre, comme si circuler les cheveux au vent amenait dès maintenant une vraie légèreté d’être, une ouverture… Le sourire et le bonjour faciles tout au long du chemin. Les mercis aux automobilistes qui laissent passer. Leurs sourires en retour.

Lorsque je croise un cycliste, la sympathie émane de suite. Il n’y a pas de code comme à moto ou… camping-car ;). Un simple et large sourire en guise de « bonjour, belle route à vous aussi ! » suffit.

Je me sens emplie de gratitude envers les éléments. L’air et le soleil sur ma peau sont un régal. Le ciel bleu et les rayons lumineux du soleil m’accompagnent durant cette semaine magnifique !

Je prends davantage le temps de regarder autour de moi au fil des trajets. Tel arbre aux feuilles d’or sur fond bleu ciel. Tel cours d’eau invisible du volant de ma voiture. Le vol des oiseaux. Les couleurs des levers de soleil, tôt le matin. Je me nourris profondément, cellulairement, de toutes ces belles choses qui s’offrent à mon regard à chaque coup de pédale.

Pas de radio, pas de musique, mais le murmure du ruisseau, le chant des oiseaux, le ronronnement des voitures. Les préoccupations sont simples, comme celle-ci un matin : je n’aurais peut-être pas dû mettre cette robe un peu courte ?! C’est ok… je suis en collant…

Je souris à la vie, pétille de joie et de légèreté. J’aime cette liberté qui permet de s’affranchir chaque jour un peu plus… ou autrement !

Un choix pratico-pratique s’impose entre les talons et les chaussures de marche ! J’opte pour les ballerines : Top ! Le vélo amène beaucoup de poésie dans les déplacements. Il invite aussi à des choix plus basiques, en fait essentiels. Une façon nouvelle de Revenir à Soi s’ouvre devant moi.

La fraîcheur sur les joues et le bout des doigts… tout cela me ramène à l’instant, et ce chaque jour davantage. Je choisis au travers de cette chronique de vous conter le récit de cette aventure sans voiture, et surtout ce qu’elle amène de découvertes, de réflexions, d’attentions et d’intentions sur la vie, sur soi, sur l’autre. Elle concrétise une conscience nouvelle de mon environnement, et donc d’une part de l’environnement de chacun. Vers un nouveau paradigme…

Partagez, aimez, suivez ce blog (bouton « suivre ») et recevez chaque mardi et chaque jeudi un nouvel article de cette chronique : La liberté amoureuse d’être Soi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s